Les avares ne croient pas à une vie à venir, le présent est tout pour eux, citation célèbre, Eugénie Grandet, Balzac, 1883

« Les avares ne croient pas à une vie à venir, le présent est tout pour eux », citation célèbre tirée d’Eugénie Grandet, Balzac, 1833.

Le site Les Cours Julien a déménagé. Désormais le contenu de votre article est disponible à cette adresse :

http://lescoursjulien.com/les-avares-ne-croient-pas-a-une-vie-a-venir-le-present-est-tout-pour-eux-citation-celebre-eugenie-grandet-balzac-1883

Publicités

La princesse de Clèves, quatrième partie, passage « Les palissades étaient fort hautes », Mme de La Fayette, 1678, commentaire.

La Princesse de Clèves, quatrième partie, Mme de La Fayette, 1678.

Votre analyse est disponible à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/la-princesse-de-cleves-quatrieme-partie-passage-les-palissades-etaient-fort-hautes-mme-de-la-fayette-1678-commentaire

« Le désarroi de Frédéric », chapitre 5, partie 1, l’éducation sentimentale, Flaubert, 1869, commentaire.

« Il passait des heures à regarder, du haut de son balcon », extrait de L’éducation sentimentale, Partie 1, chapitre 5, Flaubert, 1869.

Il passait des heures à regarder, du haut de son balcon, la rivière qui coulait entre les quais grisâtres, noircis, de place en place, par la bavure des égouts, avec un ponton de blanchisseuses amarré contre le bord, où des gamins quelquefois s’amusaient, dans la vase, à faire baigner un caniche. Ses yeux délaissant à gauche le pont de pierre de Notre−Dame et trois ponts suspendus, se dirigeaient toujours vers le quai aux Ormes… »

Le contenu de cette page a déménagé à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/le-desarroi-de-frederic-chapitre-5-partie-1-leducation-sentimentale-flaubert-1869-commentaire

Incipit , chapitre 1, madame Bovary, Flaubert, 1857, commentaire.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Incipit de Madame Bovary, Flaubert, 1857.

Le contenu de la page est désormais à sa nouvelle adresse :

http://lescoursjulien.com/incipit-chapitre-1-madame-bovary-flaubert-1857-commentaire

Flaubert, biographie simplifiée.

Flaubert (1821-1880)

Romancier français réaliste, contemporain de Baudelaire, Maupassant, Hugo.

Mouvement littéraire : réalisme.

Œuvres principales : Madame Bovary (1857), Salammbô (1862), L’Education sentimentale (1869), Trois contes (1877).

Le contenu de l’article a déménagé ici : http://lescoursjulien.com/flaubert-biographie-simplifiee

L’assomoir, incipit, chapitre 1, Zola, 1877, commentaire.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Incipit, L’assomoir, Emile Zola, 1877.

Gervaise avait attendu Lantier jusqu’à deux heures du matin. Puis, toute frissonnante d’être restée en camisole à l’air vif de la fenêtre, elle s’était assoupie, jetée en travers du lit, fiévreuse, les joues trempées de larmes.Depuis huit jours, au sortir du Veau à deux têtes, où ils mangeaient…

Le contenu de l’article a déménagé ici : http://lescoursjulien.com/lassomoir-incipit-chapitre-1-zola-1877-commentaire

Les Misérables, deuxième partie, livre 3, chapitre 5, commentaire, hugo, 1862.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Les Misérables, deuxième partie Cosette, livre 3, chapitre 5, extrait « la forêt menaçante », Victor Hugo, 1862.

L’enfant regardait d’un œil égaré cette grosse étoile qu’elle ne connaissait pas et qui lui faisait peur. La planète, en effet, était en ce moment très près de l’horizon et traversait une épaisse couche de brume qui lui donnait une rougeur horrible. La brume, lugubrement empourprée, élargissait l’astre. On eût dit une plaie lumineuse.

Le contenu de cette page a déménagé ici : http://lescoursjulien.com/les-miserables-deuxieme-partie-livre-3-chapitre-5-commentaire-hugo-1862