La princesse de Clèves, quatrième partie, passage « Les palissades étaient fort hautes », Mme de La Fayette, 1678, commentaire.

La Princesse de Clèves, quatrième partie, Mme de La Fayette, 1678.

Votre analyse est disponible à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/la-princesse-de-cleves-quatrieme-partie-passage-les-palissades-etaient-fort-hautes-mme-de-la-fayette-1678-commentaire

Barbier de Séville, Acte II (2), scène 15, Beaumarchais, 1775, commentaire.

(L’analyse présente dans ce document est la propriété exclusive des coursjulien.wordpress.com. Veuillez donc svp dans le cas d’une reprise partielle ou totale faire mention de l’origine).

Le Barbier de Séville, Acte II (2), scène 15, Beaumarchais, 1775, commentaire.

Votre analyse est désormais à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/barbier-de-seville-acte-ii-2-scene-15-beaumarchais-1775-commentaire

Le Barbier de Séville, Acte 1 (I), scène 2, scène d’exposition, Beaumarchais, 1775, commentaire.

Le Barbier de Séville, Acte I, scène 2, scène d’exposition, Beaumarchais, 1775.

…….

Votre analyse est désormais disponible à sa nouvelle adresse :

http://lescoursjulien.com/barbier-de-seville-acte-ii-2-scene-15-beaumarchais-1775-commentaire

Green, romances sans paroles, aquarelles, Verlaine, 1874, commentaire.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Poème « Green », Romances sans paroles, dans « Aquarelles », Verlaine,1874.

Green

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux.

Le contenu de cette page a déménagé à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/green-romances-sans-paroles-aquarelles-verlaine-1874-commentaire

Parfum exotique, XXII, spleen et idéal, Fleurs du mal, Baudelaire, 1857, commentaire.

Parfum exotique, Les Fleurs du Mal, 1857, XXII, spleen et idéal, Baudelaire.

Parfum exotique

Le contenu de cette page est désormais ici: http://lescoursjulien.com/parfum-exotique-xxii-spleen-et-ideal-fleurs-du-mal-baudelaire-1857-commentaire

Les égarements du coeur et de l’esprit, Crébillon, 1736, commentaire.

Passage de Les égarements du cœur et de l’esprit, Crébillon fils, 1736.

Le contenu de l’article est désormais à sa nouvelle adresse :

http://lescoursjulien.com/les-egarements-du-coeur-et-de-lesprit-crebillon-1736-commentaire

Le paradoxe sur le comédien, « si le comédien était sensible », Diderot, 1773, commentaire.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Le Paradoxe sur le comédien, Diderot, 1773.

Si le comédien était sensible…

Votre contenu a déménagé à sa nouvelle adresse :

http://lescoursjulien.com/le-paradoxe-sur-le-comedien-si-le-comedien-etait-sensible-diderot-1773-commentaire