Les Misérables, deuxième partie, livre 3, chapitre 5, commentaire, hugo, 1862.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Les Misérables, deuxième partie Cosette, livre 3, chapitre 5, extrait « la forêt menaçante », Victor Hugo, 1862.

L’enfant regardait d’un œil égaré cette grosse étoile qu’elle ne connaissait pas et qui lui faisait peur. La planète, en effet, était en ce moment très près de l’horizon et traversait une épaisse couche de brume qui lui donnait une rougeur horrible. La brume, lugubrement empourprée, élargissait l’astre. On eût dit une plaie lumineuse.

Le contenu de cette page a déménagé ici : http://lescoursjulien.com/les-miserables-deuxieme-partie-livre-3-chapitre-5-commentaire-hugo-1862

2 réflexions sur “Les Misérables, deuxième partie, livre 3, chapitre 5, commentaire, hugo, 1862.

  1. Quelle bonne idée de décortiquer un grand classique comme les misérables de Victor Hugo🙂 Vous évoquiez les hyperboles nombreuses de l’auteur, rien de surprenant quand on connait sa verbe et son style😉

    Très belle analyse bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s