Mon rêve familier, poèmes saturniens, Verlaine, 1866, commentaire.

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Mon rêve familier, Poèmes saturniens, Verlaine, 1866.

MON RÊVE FAMILIER
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.
Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d’être un problème

(…)

Le contenu de votre article a déménagé à sa nouvelle adresse : http://lescoursjulien.com/mon-reve-familier-poemes-saturniens-verlaine-1866-commentaire

Une réflexion sur “Mon rêve familier, poèmes saturniens, Verlaine, 1866, commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s