Spleen, LXXVI, « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans », les Fleurs du Mal (1857), Baudelaire — Commentaire

Spleen LXXVI (76), Fleurs du mal, Baudelaire, 1857.

LXXVI – Spleen

J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans.

Un gros meuble à tiroirs encombrés de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.
C’est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.

(…)

Votre article a déménagé à cette adresse : http://lescoursjulien.com/spleen-lxxvi-jai-plus-de-souvenirs-que-si-javais-mille-ans-commentaire-les-fleurs-du-mal-1857-baudelaire

Une réflexion sur “Spleen, LXXVI, « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans », les Fleurs du Mal (1857), Baudelaire — Commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s